FAQ  •  Search  •  Memberlist  •  Usergroups   •  Register  •  Profile  •  Log in to check your private messages  •  Log in


  

PAR AMOUR DES POUPEES

 Les Poupées Peynet 1953-1968 Next topic
Previous topic
Post new topicReply to topic
Author Message
Helene
Administrateur

Offline

Joined: 11 Nov 2009
Posts: 14,130
Localisation: Loire (42)
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

PostPosted: Wed 31 Mar - 00:18 (2010) Reply with quoteBack to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
BIOGRAPHIE
Raymond Peynet est né en 1908 à Paris.

A 15 ans, Raymond Peynet entre aux Arts appliqués... école qui, par chance, est située juste en face du bistrot de ses parents, auvergnats "montés" à Paris quelques années auparavant.

C'est en entrant dans la vie active, que Raymond Peynet commence à apprendre véritablement son métier de dessinateur chez "Tolmer", agence de publicité à Paris, en effectuant différentes tâches, qui allaient du balayage de l'agence, du dessin d'étiquettes de parfums et de décors de boîtes de gâteaux, jusqu'à la conception de diverses publicités.

En 1930, Raymond Peynet épouse, Denise, au nom prédestiné "DAMOUR".

Afin de mieux gagner sa vie, Raymond Peynet publie ses dessins dans la presse parisienne, très abondante à cette époque : le Rire, Rire à deux, Paris Magazine, The Boulevardier (journal réservé aux Britanniques résidant à Paris),...C'est en 1942, que la vie de Raymond Peynet va changer !

Devant remettre un pli confidentiel à un correspondant, à Valence, dans le département de la Drôme, Raymond Peynet se trouvait au point de rendez-vous, assis sur un banc, face au kiosque à musique (classé Monument Historique depuis 1982). C'est là que Raymond Peynet imagine un petit violoniste aux cheveux longs qui jouait tout seul dans le kiosque de Valence et une admiratrice qui l'écoutait.

Quelques années plus tard, le violoniste a donné sa place au poète... et l'admiratrice est devenue sa compagne.

"Les Amoureux de Peynet" étaient nés !... Les Amoureux de Raymond Peynet ont fait le tour du monde... sur des porcelaines, sur des écharpes, sous forme de poupées, dans des livres, sur des médailles, en statues (telle celle élevée à Hiroshima au Japon)...
sur tout ce qui symbolise l'Amour !

"Brassens n'aurait pas écrit "les bancs publics" sans Les Amoureux de Raymond Peynet" disait-il.
Charles Aznavour a consacré également une chanson aux Amoureux de Peynet, interprétée par Marcel Amont, "les Amoureux de Papier".

Actuellement, 4 Musées sont consacrés aux Amoureux de Peynet: Antibes, Brassac les Mines (ville native de la mère de Raymond Peynet), Karuizawa (Nagano - Japon) et Sakuto-cho (Okayama - Japon).

Raymond Peynet s'est éteint dans sa 90ème année, le 14 janvier 1999...un mois tout juste avant le jour de "sa Saint-Valentin" !
source peynet.net


LES POUPÉES PEYNET

À l’aube des années 50, les galeries Lafayette de Paris inaugurent le nouveau concept – toujours d’actualité aujourd’hui – des vitrines animées durant les fêtes de fin d’année.
En 1956, Raymond Peynet est contacté et accepte de réaliser un ensemble d’une dizaine d’automates représentant un « concert céleste ».
C’est à partir de ces modèles grandeur nature que la société Technigom à Montrouge a l’idée de fabriquer une petite poupée de 21 centimètres, en mousse de latex et habillée façon « mode ». Déclinée par la suite en 250 variantes très différentes les unes des autres, elle avait en plus des innovations déjà citées, l’avantage d’être malléable, supportant une manipulation enfantine – fait inédit jusqu’alors – et remisant la traditionnelle poupée de chiffons ou de porcelaine dans les vitrines. Commercialisée en coffret, le succès est fulgurant, puisque environ six millions d’exemplaires sont vendus.
Un mot sur la fabrication
Les poupées de latex étaient coulées dans des moules, ce qui explique la petite nervure le long de leur corps ; les costumes étaient dessinés par Peynet puis réalisés individuellement par de « petites mains » rémunérées à la pièce.
Aujourd’hui, le latex fabriqué dans les années cinquante ne supportant pas le contact de l’air, un processus irréversible de désagrégation s’est généralement opéré sur chaque poupée ; en effet, le latex noircit et se brise.
source antibes-juanlespins.com


Elles furent réalisées en mousse de latex entre 1953 et 1968 et vendues dans des boîtes en carton parfois avec un couvercle opaque (modèle Strip tease), mais presque toujours à couvercle en rhodoid transparent, et sont de couleur blanche rayée de rose. Les vêtements qui étaient réalisés à domicile par les couturières, sont accompagnés presque toujours de charmants accessoires miniatures. Les poupées sont fragiles en raison du materiau bio-dégradable dans lequel elles furent conçues. Elles s’auto détruisent, mais cependant nombre d’entre –elles, pour des raisons inconnues arrivent à franchir sans trop d’encombres les années. Comme le conseillait TECHNIGOM et Raymond PEYNET, on pouvait placer les poupées sous des globes de verre à défaut de les laisser dans les boîtes. On peut aussi les talquer légèrement. Les poupées de PEYNET subirent quelques évolutions durant les quinze années de leur courte vie. Les cheveux par exemple furent d’abord réalisés en fil de soie puis par la suite en nylon. Des modèles sont abandonnés au bout de quelques années en raison des tissus devenus indisponibles (en 1964 par exemple il n’est plus possible d’acquérir « Tahitienne », « Etourdie », « Strip tease » « Mimouna » et « Chasse aux papillons ».
Un mobilier, des supports, des cadres ainsi que des décors furent ajoutés. Presque chaque poupée comporte un ou plusieurs accessoires miniatures qui ajoutent au charme de l’ensemble. Le fait que certains modèles eurent plus ou moins de succès les classent par degré de rareté auprès des collectionneurs. Ajoutons encore que quelques modèles eurent une variant au fil des années tel « Côte d’azur » qui eut un oiseau puis le perdit, ou même changèrent de nom tel « Squaw valley » qui devint « Grenoble 68 » en conservant le même numéro.

A noter que la sociéte MASPORT a reproduit quelques modèles en exclusivité ( 6 et deux couples : Parisienne, Miss Twist, Opéra, Starlett, Avocate , Dîner aux chandelles ») dans un materiau plus durable mais en utilisant le même emballage.

La société ATLAS a également réalisé des rééditions des poupées PEYNET.
source levillagedespoupees.blogs.marieclaireidees.com
Display posts from previous:      
Post new topicReply to topic


 Jump to:   



Next topic
Previous topic

Portal | Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group :: StarPink Theme by StarDust
All times are GMT + 1 Hour