FAQ  •  Rechercher  •  Membres  •  Groupes   •  S’enregistrer  •  Profil  •  Se connecter pour vérifier ses messages privés  •  Connexion


  

PAR AMOUR DES POUPEES

 MARYBEL, DIFFÉRENTES TAILLES, 1958, MADAME ALEXANDER Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Ottilie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2012
Messages: 13 661
Localisation: Rhône-Alpes
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Jeu 18 Mai - 16:00 (2017) Répondre en citantRevenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?

CATALOGUE EATON'S 1960
Marybel est une poupée aux yeux dormeurs et aux cheveux blonds en saran implantés, son moule de tête est le même que celui de la poupée Kelly commercialisée par Madame Alexander la même année.

Son prénom peut être orthographié Mary-Bel ou Marybel, il s’agit de la même poupée.

Elle est réalisée en matière plastique.

La tête, les membres et la taille sont articulés, la poupée bénéficie d’un montage par élastique.

Elle existe dans plusieurs tailles : 12 inches (soit 30,5 cm), 15 inches (soit 38 cm), 17 inches (soit 43 cm) et 22 inches (soit 55,8 cm).

Elle était vêtue d’un pyjama court en satin rose et de pantoufles mais il était possible d’acheter pour elle d’autres vêtements vendus séparément.

Marybel a été commercialisée de 1958 à 1965.

En 1998, il y a eu une réédition pour le 75 ème anniversaire de la marque (voir photos plus bas).

Marybel n’est pas une poupée comme les autres, il est même spécifié sur une publicité d’époque que ce concept a été approuvé par d’éminents pédiatres et psychothérapeutes américains.

Elle était vendue dans une valisette qui contenait des plâtres pour les bras et les jambes, des béquilles, des pansements, des bandages, des pastilles adhésives jaunes et rouges à coller sur son visage pour figurer la varicelle et la rougeole, et une paire de lunettes de soleil pour dissimuler les petites disgrâces occasionnées par ces maladies infantiles.

Conçue pour accompagner la petite fille et dédramatiser les ennuis de santé que celle ci pouvait rencontrer durant son enfance, Marybel est présentée comme une poupée qui ne tombe pas malade pour de vrai et qui guérit très facilement, ce qui est tout à fait rassurant.

Il est précisé, par exemple, sur l’emballage qu’un plâtre doit être porté suite à une malencontreuse chute en allant trop vite lors d’une promenade à dos de poney.
La poupée connaît donc elle aussi les petits accidents du quotidien et doit se montrer raisonnable et patiente pour bien guérir.

De plus, un message signé par Madame Alexander expliquait à la petite fille que lorsqu’elle a été malade, sa maman a pris soin d’elle pour qu’elle se porte bien à nouveau. À elle maintenant de prodiguer de bons soins à sa poupée Marybel pour l’aider à guérir.
Une manière de responsabiliser la petite fille qui sera plus tard une future maman, et peut-être aussi de susciter voire confirmer une vocation naissante d’infirmière chez l’enfant.

A la fin des années 50, la marque canadienne Dee and Cee a acquis les droits pour commercialiser une poupée Marybel (valisette et accessoires sont identiques à ceux de Madame Alexander, seules la poupée et la marque inscrite sur l’emballage diffèrent).


Les poupées ci-dessous sont en boîte et en tenues d’origine.
Les photos proviennent d’un site de vente étranger.

MARYBEL EN BOÎTE ET EN TENUE D’ORIGINE

Poupée mesurant 15 inches, soit 38cm
















MARYBEL, RÉÉDITION DU 75 ème ANNIVERSAIRE, 1998







Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:51 (2017) Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group :: StarPink Theme by StarDust
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com