FAQ  •  Rechercher  •  Membres  •  Groupes   •  S’enregistrer  •  Profil  •  Se connecter pour vérifier ses messages privés  •  Connexion


  

PAR AMOUR DES POUPEES

 LES POUPÉES LILLIPUTIENNES D’ISABEL BELAUNSARAN Sujet suivant
Sujet précédent
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Auteur Message
Ottilie
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2012
Messages: 13 676
Localisation: Rhône-Alpes
Féminin Vierge (24aoû-22sep)

MessagePosté le: Sam 18 Fév - 18:24 (2017) Répondre en citantRevenir en haut

PublicitéSupprimer les publicités ?

ISABEL BELAUNSARAN
Née à la fin du 19ème siècle dans le paisible village de Cuernavaca au Mexique, Isabel Belaunsaran est devenue célèbre pour ses minuscules poupées d’une beauté et d’une précision inouïes.

Entre 1910 et 1916, de nombreux journaux américains consacrent des articles élogieux à cette jeune indienne aux doigts de fée, appelée "la reine de l’aiguille". La jeune fille créait alors des poupées uniques au monde, pas plus hautes que trois quarts d’un inch (c’est à dire 1,9 cm) avec un souci du détail époustouflant dans les costumes et les accessoires.

La création d’une poupée commençait par la confection d’une structure en fer très fine autour de laquelle Isabel Belausaran enroulait un fil de soie, autant de fois que nécessaire pour former le corps de la poupée.

Venait ensuite l’habillage avec la coupe des minuscules vêtements sur lesquels étaient réalisées des broderies d’une précision et d’une beauté inconcevable pour un travail réalisé à l’œil nu, sans instrument grossissant. Les fils de soie étaient d’une extrême finesse et l’aiguille était de si petite taille qu’il semblait impossible de pouvoir la tenir en main et la manier avec autant d’habileté, le chas lui-même était invisible.


DANSEUSES MEXICAINES HAUTES DE 1,9cm
Une fois l’habillage terminé, venait l’ajout des yeux, de la bouche et du nez, puis de la chevelure dans laquelle se retrouvait à nouveau une minutie remarquable dans le tressage des cheveux et l’agencement des rubans.

Il s’agissait de poupées évoquant le folklore mexicain : danseuses, matadors, vachers, marchandes de fleurs, réalisées dans un respect fidèle de la tenue traditionnelle (ponchos et sombreros étaient exécutés à la perfection, la tenue du matador était chatoyante avec un souci du détail qui s’étendait jusqu’aux bas et à la coiffure, les accessoires n'étaient pas en reste puisque une muleta et une épée lui étaient même fournies).

Étaient créés aussi des dignitaires religieux portant les tenues en rapport avec leurs fonctions ecclésiastiques.


MATADORS HAUTS DE 1,9cm
De tout petits accessoires étaient fabriqués pour ces poupées tels que des paniers en cheveux tressés qui contenaient des fleurs miniatures ou encore de minuscules poteries en argile, le tout réalisé à l’échelle.

Une fois la poupée parée et terminée, la structure métallique permettait alors de lui donner, en tordant légèrement un bras ou une jambe, par exemple, une position dynamique et vivante, tout à fait attrayante, en particulier pour les danseuses.


Il fallait 2h pour fabriquer une poupée, Isabel Belaunsaran travaillait 10h par jour et vendait chaque poupée pour 25 cents dans une petite boutique de Cuernavaca. Cette jeune fille avait, par son travail prodigieux, apporté la célébrité à son village, à tel point que, en quelques années seulement, on retrouvait des spécimens de ses poupées dans presque toutes les familles royales du monde entier.
Les villageois étaient non seulement fiers de ses créations mais ils éprouvaient pour elle une grande affection.


MARCHANDES DE FLEURS ET PERSONNAGE EN COSTUME MEXICAIN
HAUTS DE 1,9cm
Une anecdote rapportée par plusieurs journaux dont la gazette d’Asheville (Caroline du Nord) en mai 1914, raconte qu’un touriste allemand aurait, en manière de plaisanterie très probablement, critiqué les poupées de la jeune fille en lui expliquant qu’en Allemagne on a fait bien mieux en habillant de pied en cap des puces savantes bien plus petites encore que ses poupées. Isabel, sans se démonter, lui aurait répondu : « -oui, je me souviens que mon père m’avait parlé de ces puces qui avaient été envoyées depuis le Mexique d’ailleurs dans votre pays. Nous n’avons jamais réussi nous à les habiller de manière aussi complète que les poupées, elles ne restaient pas immobiles assez longtemps. Je suppose que vous avez réussi en Allemagne à les faire se tenir tranquilles autant que vous le souhaitiez. »

On connaît peu de détails biographiques concernant cette jeune artiste mexicaine qui a vécu dans la première moitié du 20ème siècle, seuls nous restent quelques articles de presse et ses créations uniques en leur genre qui occupent une place à part et merveilleuse dans le monde des poupées.


NB1 : Les photos en noir et blanc ne sauraient rendre justice aux couleurs chatoyantes des costumes et des broderies dont la perfection pouvait s’apprécier véritablement, non pas à l’oeil nu, mais à l’aide d’un instrument au fort pouvoir grossissant.

NB2 : En pleine période de grande instabilité politique au Mexique, le petit village de Cuernavaca était un havre de paix, ce qui a permis à des poupées aussi extraordinaires de voir le jour.


Sources :

- The Wilmington Dispatch from Wilmington, North Carolina • https://www.newspapers.com/newspage/57323947/https://www.newspapers.com/new…
- May 29, 1914 Asheville Gazette-News from Asheville, North Carolina • https://www.newspapers.com/newspage/81730387/
- December 23, 1910 Pittsburgh Post-Gazette from Pittsburgh, Pennsylvania https://www.newspapers.com/newspage/85885237/
- Washington Post › 1914 › May › 30-May-1914
- The Sacred Heart Review, Volume 55, Number 11, 26 February 1916 • http://newspapers.bc.edu/cgi-bin/bostonsh?a=d&d=BOSTONSH19160226-01.2.3…
- Bulletin of the International bureau of the American republics • https://archive.org/stream/bulletinofintern30inte#page/820/mode/2up
- http://dollreference.com/doll_makers_world.html
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_Mexique#De_l.27ind.C3.A9pendance_…

Photos :

La photo d'Isabel Belaunsaran et les photos des poupées miniatures sont tirées du "Bulletin of the International bureau of the American republics" p.822, 823, 824.
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:31 (2017) Revenir en haut

Montrer les messages depuis:      
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


 Sauter vers:   



Sujet suivant
Sujet précédent

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group :: StarPink Theme by StarDust
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Traduction par : phpBB-fr.com